Les Contes du chat perché

Les contes du Chat Perché de Marcel Aymé

Mise en scène Valérie Antonijevich et création musicale Xavier Ferran
Adaptation et écritures plurielles de 2 contes du Chat Perché :
Le Cerf et le Chien | Le Mauvais Jars

LE PROJET EN QUELQUES MOTS
Cette adaptation des contes du Chat perché propose une forme scénique qui laisse toute sa place  à la narration en faisant dialoguer avec humour le réel et l’imaginaire.
Elle défend fortement le pouvoir de  l’imaginaire comme espace de liberté.
Sans en perdre un mot, le texte de Marcel Aymé est  disséqué, trituré pour être recomposé à travers une narration qui fait dialoguer, sous la forme d’un concert, jeu théâtral, musique, slam et représentation graphique.
LA MISE EN SCENE
L’adaptation scénique réunit sur scène trois comédiens-chanteurs, un musicien multi-instrumentiste et un dessinateur. Chaque discipline artistique est un acteur (au sens plein) du conte et participe à la création d’images.
Le flow du conte, la prise en charge du récit, des personnages, de la tension dramatique se construisent dans un dialogue entre jeu, musique et dessin. Par cette approche, l’enjeu n’est pas de créer un spectacle qui se donne à voir mais qui s’écrit en complicité avec l’imaginaire du spectateur.
C’est dans cet esprit que la forme scénique est aux allures de concert rock où jeu théâtral, musique, dessin, jeu vocal et rythmique se conjuguent pour écrire une partition qui concourt à faire ressentir l’émotion, la fantaisie, le jeu, le merveilleux hors mise en jeu théâtral mimétique.
L’AUTEUR, EN BREF
Peinture  de  mœurs,  savoureuse  et  volontiers  satirique,  l’œuvre  romanesque  de  Marcel  Aymé  est souvent le constat désabusé d’un monde médiocre.
Pour pallier l’ennui du monde moderne, Marcel Aymé a recourt àl’émerveillement : personnages pittoresques et désopilants, rapports familiers entre le réel et l’imaginaire. Son goût du langage populaire savoureux, son art du récit en font un des prosateurs les plus originaux de son époque.
Les contes du Chat perché
Marcel Aymé n’a pas de mots assez durs pour qualifier la littérature jeunesse de l’entre deux guerres, synonyme à ses yeux d’indigence culturelle. Il revendique de ne pas écrire pour la jeunesse et défend une exigence de littérature au service de la jeunesse. Un réalisme fantastique colore les récits des contes du Chat perché.
AVANT PROPOS, VALERIE ANTONIJEVICH
Quand je me projette dans la mise en scène des contes du Chat perché, les premières images qui me viennent sont celles de Miyazaki ou de Moebius.
Miyazaki se dit inspiré par Moebius et par Lewis Carroll. Les contes de Marcel Aymé s’inscrivent quant à eux dans la lignée de Carroll ou de Kipling, dans une fantaisie à la française où règne un merveilleux plein d’humour.
Les contes du Chat perché affirment la toute-puissance de l’imagination ludique, qui est tout à la fois celle de l’enfance et celle de l’écriture, toutes deux s’affranchissant de tout principe de vraisemblance.
Ainsi, ce qui m’intéresse profondément dans ce travail, c’est d’écrire une partition sensorielle du conte que j’apparente au rêve que ce soit dans son étrangeté, sa fantaisie, sa facétie ou sa bizarrerie.
Les contes du Chat perché sont publiés aux éditionds Gallimard


CREATION
Mise en scène Valérie Antonijevich
Texte Marcel Aymé
Création musicale Xavier Ferran
Dessin Elhadi Yazi

 

DISTRIBUTION
Toma Roche – Comédien, chanteur
Juliette Flipo – Comédienne, chanteuse
Mélanie Le Moine – Comédienne, chanteuse
Xavier Ferran – Musicien multi-instrumentiste

 

PROFESSIONNELS
CONTACT DIFFUSION
Alexandre Normand 06 69 41 83 06 / maquisarts.communication@gmail.com