Ateliers de théâtre

ATELIERS THEATRE A AUBERVILLIERS – 2008 A 2011

Ateliers menés par Valérie Antonijevich en collaboration avec Margherita Piantini et Sylvain Nova

Une expression artistique constitue une valorisation identitaire, un renforcement des mondes significatifs.

De novembre 2008 à Juin 2011, un atelier théâtre a lieu tous les vendredis avec une dizaine de jeunes filles et garçons du quartier de Jules Vallès à Aubervilliers.

Afin que les bénéficiaires se pensent en tant qu’acteurs de cet accès à la culture, et plus généralement, de leur vie, cet atelier est conçu pour aider les jeunes à prendre la parole en public, à écouter l’autre, à développer la confiance en soi. Il permet à chacun un apprentissage de la citoyenneté et vise l’autonomisation et l’assurance.

Lors de l’atelier, le groupe a créé L’exil – d’après Hanokh Levin –  joué au théâtre de la Commune (Aubervilliers) en mai 2009 lors des rencontres « Ici et là » et l’a rerpis au printemps 2010 au Théâtre de l’Epée de Bois (Paris).

En 2011 une nouvelle phase de travail voit le jour puisqu’il s’agit d’augmenter l’exigence notamment par rapport au texte. Nous avons choisi de monter Les acteurs de bonne foi de Marivaux.
Parallèlement à la mise en scène de cette pièce, le groupe d’adolescents s’est réapproprié 
le patois des paysans du XVIIIe siècle pour l’adapter dans la langue qu’ils utilisent. A travers ce projet, nous avons voulu provoquer une rencontre entre deux langues afin que les jeunes puissent valoriser leur langage et redonner à cette œuvre un sens plus contemporain et transgressif.

Partenaire : Office Municipal de la Jeunesse d’Aubervilliers (OMJA)

SEJOUR DECOUVERTE THEATRE A AVIGNON – 2010

Atelier mené par Valérie Antonijevich et Sylvain Nova

Pendant une semaine (du 21 au 28 juillet 2010), 7 jeunes albertivillariens sont au Festival d’Avignon : véritable parcours d’accès au théâtre trop souvent considéré comme « pas fait pour eux ». L’action d’apprentissage du théâtre est relayée par une démarche d’éveil du regard, de rencontres professionnelles.
Ils plongent au cœur de la création artistique, rencontrent les équipes de création, assistent à des émissions de radio, découvrent le patrimoine de la ville. Au-delà, l’idée est aussi de susciter l’envie inverse : que le spectacle vivant s’intéresse aux publics délaissés.

A l’issue des représentations, un temps est consacré pour discuter des spectacles vus, parler du fond et de la forme, entrer dans les détails de la représentation, dépasser le « j’aime » ou « j’aime pas ». Le retour sur les spectacles, par écrit ou par oral, permet d’aiguiser le regard (mise en scène, acteurs, texte, lumières, histoire, costumes, etc…) et d’aller plus loin dans une perception sensible pas toujours facile à exprimer et à argumenter.

A l’issue de la seconde guerre mondiale, Jean Vilar souhaitait faire « sortir » le théâtre de ses murs parisiens pour rencontrer un nouveau public. Aujourd’hui le public populaire est absent des salles de spectacles. Descendre en Avignon est pour les jeunes albertivillariens un voyage à la fois artistique, touristique et festif.

Partenaires : Office Municipal de la Jeunesse d’Aubervilliers (OMJA) / Mécénat Fondation KPMG
ALLER VOIR ET PARLER DE THEATRE – 2011-2012

Atelier mené par Valérie Antonijevich et Margherita PiantiniLe parcours Aller voir et parler de théâtre permet au groupe théâtre de se fidéliser à la pratique théâtrale en allant une fois par mois assister à une représentation dans des théâtres à Paris et petite couronne. Le programme est éclectique et soucieux de « sortir » d’Aubervilliers.
Une quinzaine de spectacles est présentée aux jeunes, ils en choisissent 10 selon leurs centres d’intérêts. Entre autres : La vieille et la bête d’Ilka Schönbein, Théâtre de la Commune / La Niaque de Chad Chenouga, Théâtre des Amandiers / Ballet national Algérien Nya, chorégraphies Abou Lagraa, Théâtre Jean Vilar Suresnes / Mille orphelins de Laurent Gaudé, MenS  Roland Auzet, Théâtre des Amandiers / A mon âge je m cache encore pour fumer de Rayhana, MenS  Fabian Chappuis, Théâtre Jean Vilar Suresnes / La nuit des rois de Shakespeare, MenS Jean Michel Rabeux / MC 93Chaque spectacle est suivi d’un atelier critique où chacun exprime précisément son point de vue, son ressenti, ses attentes…
Certaines représentations sont suivies de rencontres avec les équipes artistiques.

Partenaires : Office Municipal de la Jeunesse d’Aubervilliers (OMJA) / Mécénat Fondation KPMG