Je persiste et je signe… Je m’appelle Jacques Brel

C’est une traversée. Une quête. Il cherche. Quoi ? Il ne sait pas au juste. Un coin de Far West, dit-il.

Je persiste et signe… je m’appelle Jacques Brel est une création de Valérie Antonijevich d’après les textes de Jacques Brel

Pourtant, au début de notre histoire, le « grandnéantavecduvidededans » est son unique horizon, les deux pieds vissés dans la chape de l’immobilisme et de l’ennui.
Jacques intègre le troupeau triste, poussiéreux, étriqué de ceux du renoncement, de ceux du « tienstoilàbientranquille » orchestré par une grande bourgeoise, rectiligne, presque immobile, dédaigneuse avec parfois un brin d’ennui aux commissures des lèvres… « Le Temps ».
Jacques refuse de signer son acte de mort au commencement de sa vie, il conspue l’endormissement, l’étirement nul et non avenu d’une vie vile, vide, vaseuse, « vississitudeuse ». La lutte s’engage entre Jacques et Le Temps.

Le spectacle est créé au Théâtre des Enfants Terribles.

 

CRÉATION
Conception / Mise en scène : Valérie Antonijevich
Chorégraphies Gwenaelle Rinaldi 
Lumières Antonio de Carvalho
DISTRIBUTION
Virgine Arioli / une femme
Julien Barbier / homme usine, mort vivant
Muriel Bonnet / la femme
Karen Brient / femme 2
Marie Burel / femme usine 1
Lionel Cécilio / l’amour
Edith Clément / femme 1
Mathilde Colmant / femme usine 3
Fabrice Donnadieu /un ami
Amandine Faure / femme usine 4
Eric Frade / Jacques
Céline Gervais / femme 4
Elise Hobbe / l’amour
Christelle Jacquaz / une fée
Jinho Kim / femme 5
Romain Landry / homme usine
Lionel Latapie / homme usine
Ludivine Lebec : une fée
Marie Loisel : femme 4
Olivier Luginbuhl / le poubellier
Julie Maitre / un femme usine
Benjamin Mayet / un ami
Axel Mayoud / un ami
Sylvain Nova / un ami
Laura Ouakmine / femme 3
Yannick Petit-Jean / le tavernier
Jessica Ridder / l’assistante
Benjamin Sarfati / l’ami
Audrey Vandomme / une femme usine
Julien Villacampa / un homme usine
Aude Walker / le temps
Agnès Wuyam / femme 6